Macron "déçu que les pauvres ne pensent qu'à l'argent."

 

Le président ne risque pas de remonter dans les sondages après sa dernière remarque : 

 

"En tant que chef de l'Etat, c'est ma responsabilité première de faire avancer ce pays et de le réformer. J'entends continuer à réformer, mais lorsque je vois que les réformes en question sont critiquées malgré leur potentiel, lorsque je vois que ceux qui gagnent le moins veulent gagner plus que ceux qui triment pour gagner un salaire à peine honnête, je ne suis pas loin de perdre la foi. De perdre foi en ce pays, en nos institutions, en nos valeurs, en notre unité, en votre volonté de payer des impôts utilement. 

 

C'est complexe, j'en suis conscient et je comprends que cette complexité m'ait permis d'obtenir un soutien du centre-droite tout comme je comprends qu'elle rende certains d'entre vous confus.

Mais ce n'est guère plus complexe que l'entêtement de certains à vouloir toujours plus lorsqu'ils n'ont rien. Il est facile de tout vouloir lorsqu'on n'a rien, et il est facile de croire que l'argent fait tout. Vous ne voulez pas de l'argent, vous voulez du travail, vous ne voulez pas de l'argent, vous voulez une maison dont on ne vous expulse pas. Vous ne voulez pas une taxe carburant, vous voulez du carburant propre. Je l'ai compris. Mais quand on veut tout ça, on descend dans la rue pour la traverser et aller bosser."

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    paraph (vendredi, 07 décembre 2018 09:14)

    Heu, la source officiel ? s'il vous plait

  • #2

    nico (mardi, 11 décembre 2018 11:36)

    gros pute et toi tu n aimes l argents des autres enculé