Un homme portant un blackface se fait tabasser par les flics et renvoyer au Mali.

 

Sale journée pour Brice Labiretie qui vient de battre un record et a été expulsé de France seulement quelques heures après son arrestation.

Hier soir, il décide de faire un blackface pour aller à une soirée déguisée. En dehors des quelques insultes qu'on lui adresse, il passe un bon moment et parvient rapidement à convaincre tout le monde que c'est "pas raciste du tout c'est plutôt une forme d'hommage culturel." La fête finit à 6h du matin et tout dégénère rapidement lorsqu'il croise deux policiers à Montparnasse.

 

Ni une ni deux, les forces de l'ordre lui demandent ses papiers, constatent qu'il ne s'appelle pas Mamadou et l'arrêtent pour vol de papiers d'identité. Guy Verrein, l'un des deux policiers, nous confie : "Nan mais faut pas déconner le mec il est noir comme ma matraque et y s'appelle Brice Labiretie ? On me la fait pas à moi, on te l'a chopé vite fait Scipion l'africain. Il avait pas ses vrais papiers et après quelques minutes d'interrogatoire y savait pas prononcer les R alors ma collègue Josianne elle a dit qu'il devait venir du Mali."

 

Vers dix heures, l'administration confirme que Brice va être "renvoyé dans son pays" et que les coups et blessures qu'il a subis n'étaient qu'une conséquence de son comportement de type très très noir. Brice devra quitter le pays à quinze heures et retournera au Mali, d'où il vient sans doute.

Écrire commentaire

Commentaires: 0