Leur enfant perd son statut d'enfant "à haut potentiel" après avoir réussi à obtenir la moyenne à un examen

 

Toutes les conditions étaient réunies pour que Nolan, dix ans, puisse passer sa scolarité sans jamais avoir à réussir quoi que ce soit. A quatre ans, ses parents l'avaient fait diagnostiquer HP (Haut Potentiel) après avoir remarqué qu'il mangeait exclusivement ses ongles de pieds. 

 

Le diagnostic s'était confirmé à l'âge de sept ans, lorsque Marianne, la mère de Nolan, l'avait emmené voir un psychiatre au sujet de son incapacité à lire ou compter jusqu'à cinq. Son père, Christian, avait obtenu un certificat officiel déclarant que si Nolan refusait d'apprendre quoi que ce soit, hurlait sur sa mère en permanence et jouait à Dofus ou Fortnite sept heures par jour, c'était qu'il était HP et que ses profs ne devaient pas le contrarier.

 

"Je ne comprends pas," explique Christian, patron d'une petite compagnie de 40 employés specialisée dans la finance, "on espérait que ça n'arriverait jamais, qu'il serait HP pour de bon et que notre argent lui achèterait une vie normale sans travail. Mais non."

 

Hier soir, Nolan rentre de l'école, les résultats de son contrôle de mathématiques dans son cartable : treize sur vingt, un résultat trop faible pour qu'il soit bon élève, bien trop élevé pour qu'il puisse garder son statut d'HP.

Marianne est brisée : "après toutes ses années, il écrit un contrôle sans foutre des crottes de nez partout. Il y a une semaine j'ai même appris qu'il n'avait PAS commencé à fumer mais je pensais que c'était juste une phase, que ça lui passerait, et que bientôt, il frapperait une enseignante. Je sais que ce n'est pas sa faute mais je suis tellement déçue."

 

Nous avons téléphoné au psychiatre de Nolan, Dr. Yvette Ariola, qui officie à Saint Brieuc dans le Finistère, non loin de chez Marianne et sa famille. Elle n'est pas surprise :

 

"Vous savez, 95% des enfants que je dois diagnostiquer HP sont juste cons et mal élevés par des parents tout aussi cons mais un peu aisés. Un enfant HP on n'a pas vraiment de définition de ce que c'est, mais on sait ce que ce n'est pas. Les vrais HP que j'ai sont généralement excellents dans au moins un domaine, j'en connais un qui n'aime rien, mais filez-lui des mécanos et il vous construit un système de vidéosurveillance. Il a sept ans. Nolan est juste un branleur. Je suis contente qu'il se mette enfin à travailler un peu, après tout, chaque enfant a un potentiel dans quelque chose. Souvent, c'est hélas dans la connerie."

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Henri Espinet (mercredi, 06 février 2019 14:45)

    C'est génial ! J'adore ! De plus, et même si ce ne sont que des connaissances virtuelles, je connais des gens comme les parents de Nolan !!! Et je les reconnais dans ce texte !

  • #2

    Sabine (jeudi, 07 février 2019 14:52)

    Mince ! Mon gosse de 5 ans se bouffe les ongles des pieds ! Dois-je m'inquiéter ??