Nadine Morano demande si le Transsibérien a une bite

 

C'est une Nadine Morano aussi surprenante que créative dans la stupidité absurde qui a ensoleillé le Twitter francophone ce matin, avec une simple phrase comme elle seule sait en sortir : "Je refuse de prendre le Transsibérien, soit on est un homme soit on est un train mais pas les deux" avant de poursuivre dans une série de subtweets tous plus improbables les uns que les autres.

 

L'ancienne ministre a déploré une "dictature de la bien-pensance", le "déclin d'une nation où on ne sait plus qui est qui" avant de mettre le coup de grâce et de demander "Au final, le transsibérien a-t-il un pénis ? Est-ce un danger pour nos enfants ?"

 

Les commentaires ont fusé, les un.e.s tentant d'expliquer la transidentité à la femme la plus con (juridiquement parlant, c'est officiel) de France, les autres s'amusant des propos ridicules de l'ancienne ministre.

 

Annelise Mesrame, une utilisatrice qui milite pour les droits des femmes trans en France, a tweeté "Même quand je remettais mon identité en question je me suis pas posé autant de questions que devant ce tweet." Un tweet d'une autre utilisatrice déplore une "absence totale de volonté de réflexion chez les transphobes. C'est fou qu'on puisse autant rien foutre en politique, être payée pour, et pas profiter du temps libre pour s'instruire."

 

D'autres utilisateurs se définissant comme "ben euh chuis un mec quoi j'ai une bite chuis pas un train lol" estiment qu'il s'agit d'une blague destinée à "trigger les pédés et autres trucs inutiles de la société." D'autres estiment que le sujet n'est pas intéressant et qu'il faudrait parler d'autre chose parce qu'on s'en fout des trains et de la sibérie.

 

L'équipe de comm' de Morano a tenté d'expliquer que le tweet était une blague et que la députée européenne était fatiguée mais sans grand succès; le tweet restera donc dans les annales de la "stupidité crasse" de madame Morano.

Écrire commentaire

Commentaires: 0