J.K. Rowling révèle que Draco Malfoy est gay et nazi et se tape la moitié des mecs aux concerts de néofolk

 

Après les révélations sur la sexualité de Dumbledore, de Rogue, de Grindelwald, J.K. Rowling a une fois encore donné des détails de la vie sexuelle des personnages de son univers...et de la sienne.

 

"Vous saviez déjà que Dumbledore est gay. Mais il y a une chose que je dois vous avouer, parce que j'estime que vous devriez tout savoir : Malfoy est gay et nazi mais c'est mignon il trouve l'amour aux concerts de néofolk."

 

Coup de pub ou propos sincères ? L'auteure a déjà été accusée plusieurs fois d'instrumentaliser la communauté cis gay et d'insinuer que les personnes trans n'existent pas dans Harry Potter, mais se pourrait-il que cette fois-ci, elle soit sincère ? Les avis sont mitigés, mais globalement, c'est une certaine incrédulité qui domine.

 

Enora Mariveau, 25 ans, explique que "c'est bien beau de dire que tel personnage est gay ou que telle personne est bicurieuse, mais c'est mieux de le montrer directement dans le livre. C'est de la vraie représentation qu'on veut, pas des coups de comm douteux. Je suis lesbienne, et chaque femme de son bouquin pourrait l'être que je ne me sentirais pas représentée."

 

Quant à Malfoy, le public ne semble pas surpris. Jonathan Bellamy, qui a "parfois envie d'écouter du néofolk et faire comme si c'était pas nazi tout en se tapant Michou" trouve que "c'est une bonne chose, c'est un peu décomplexant et ça montre que derrière le nazi, il peut y avoir un pédé mélomane"

Écrire commentaire

Commentaires: 0