"J'étais néo-nazi, je suis devenu CRS pour allier travail et plaisir."

Cessenon-sur-Orb - Nicolas Paillade a fêté le début de sa nouvelle vie hier soir. Anciennement simple néo-nazi, ou comme il préfère le dire "amoureux de l'histoire et des analyses métapolitiques néo-conservatrices", Nicolas a été reçu au concours de CRS et a terminé sa formation il y a quelques semaines. Il ne cache pas sa joie : 

 

"C'est vraiment comme si je recevais une promotion. Je vais enfin pouvoir allier travail et passion et mettre mes conviction politiques au service de mon pays sans avoir à faire de politique. Je peux enfin me concentrer sur l'essentiel."

 

Nicolas rejoindra un groupe d'amis CRS travaillant autour de Sète et Béziers et prendra ses fonctions le premier juin. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Général masser (lundi, 03 juin 2019 05:54)

    La honte.....
    Y a pas que lui c est pas une nouveauté avec leur comportement rustre et bourru..... Ya que des fachos pour faire ça.... La pédagogie de la Matraque.
    Honte à vous

  • #2

    Mdr (lundi, 03 juin 2019 14:31)

    Ont accepte des nazi a la police prochaine selection sa sera quoi des djihadistes le gouvernement pars loin

  • #3

    Pf (mercredi, 05 juin 2019 23:57)

    Quand je vois ça j’ai honte de mon pays

  • #4

    ker (vendredi, 07 juin 2019 19:11)

    Visiblement y'en a qui ont du mal avec le concept de site satirique :D

  • #5

    Kalou (mardi, 20 août 2019 16:25)

    De toute façon pour entré dans la police il faut être facho,ce n'est pas d'aujourd'hui ca date de vichy

  • #6

    Albert Cabus (mercredi, 28 août 2019 17:19)

    T'façon les vrais fachos c'est les gens qui pensent que c'garçon c'est un méchant. Putain qu'on a un pays où qu'y fait bon vivre et où qu'est possib' d'faire un travail qu'on aime. Ok c'est pas si bien qu'y va taper des rouquins comme y disait l'père Lepen mais bon c'pauv' gars au moins y va faire un travail qu'il aime et donc qu'y va y faire bien. C'pas si mal la France.